Plinthe chauffante

Lorsque la pose d’un plancher chauffant est trop compliquée ou impossible à mettre en œuvre, il y a alors deux alternatives.

Le plafond chauffant, peut être envisagé, mais il réduira la hauteur de plafond.

Il reste alors la plinthe chauffante, qui est moins habituelle, mais qui a pourtant de nombreux avantages, que ce soit pour son prix, sa facilité de pose ou encore ses performances.

De quoi s’agit-il exactement ? On vous explique tout cela en détails.

Cliquez ici pour obtenir un devis

La plinthe chauffante combine 3 manières de chauffe, le rayonnement, l’inertie, et la convection.

Le fonctionnement est simple mais très efficace.

La plinthe chauffe l’air froid présent au sol.

Cet air réchauffé monte le long du mur, c’est qu’on appelle la convection.

Le mur absorbe et accumule ensuite la chaleur, on parle alors d’inertie, puis il transmet cette chaleur à la pièce par rayonnement.

De cette manière, comme pour les planchers chauffants électriques ou hydrauliques, il n’y a pas de mouvement d’air, et la température est homogène dans toute la pièce puisqu’elle provient de chaque mur.

Une installation et un entretien très simple

plinthe-chauffante

Contrairement au plancher chauffant qui est invisible, mais qui nécessite des travaux considérables, la plinthe chauffante reste apparente, mais se met en place très facilement.

Elle se pose comme une plinthe traditionnelle, et seule la partie électrique ou hydraulique doit être envisagée.

La plinthe chauffante sera donc une solution idéale lors d’une rénovation.

Il existe comme pour les chauffages au sol, deux types de plinthes qui fonctionnent sur les même principes, soit à l’eau, relié à une pompe à chaleur ou à une chaudière, soit à l’électricité.

Il sera toutefois important de calculer avec précision la puissance nécessaire des plinthes pour obtenir un bon confort et une efficacité optimale.

Le calcul s’effectue par un professionnel, qui prend en compte, le volume de chaque pièce, son exposition, son isolation, les surfaces vitrées, et également la zone géographique.

Un calcul sous-évalué peut affecter considérablement la qualité de chauffage, il s’agit donc d’une étape à ne pas négliger.

Les plinthes hydrauliques nécessiteront un certain entretien, il faudra procéder à un désembouage tous les 5 ans environ, et réviser régulièrement la pompe à chaleur ou la chaudière.

Pour les plinthes électriques, leur puissance est comprise entre 220 et 400 Watts par mètre linéaire, et elles ne nécessitent quasiment aucun entretien, si ce n’est leur nettoyage, comme des plinthes lambda.

Cliquez ici pour obtenir un devis

En réchauffant les murs, les plinthes forment une barrière efficace contre le froid.

Cela permet non seulement de lutter contre le phénomène de paroi froide, tout en évitant que la majeure partie de l’air chaud ne s’accumule au niveau du plafond.

De cette manière, on fera les mêmes économies qu’avec un plancher chauffant électrique, voire même plus encore dans le cas d’une habitation très bien isolée, puisqu’il est possible d’économiser jusqu’à 30 % sur notre facture d’électricité.

Des avantages et peu de défauts

Hormis ces économies d’énergie non-négligeables, la plinthe chauffante apporte d’autres avantages.

  • Elle évite notamment les déplacements de poussières, ce qui en fait un mode de chauffage particulièrement sain et hygiénique.
  • Elle empêche également la condensation qui peut apparaître sur les murs. De cette manière, elle permet de combattre efficacement contre les moisissures.
  • Elle est bien plus discrète que des radiateurs et permet un réel gain de place. En rénovation, elle n’entraînera absolument aucune perte de surface, là où un plancher chauffant ou un plafond chauffant feront perdre de la hauteur sous plafond.
  • En terme d’esthétique, les fabricants proposent des produits tout à fait élégants, avec de nombreux aspects, et bien sûr des couleurs ainsi que des matières différentes, pour s’adapter au mieux à la décoration désirée.
  • Enfin le prix au moment de l’installation revient presque à deux fois moins cher que pour un plancher ou un plafond chauffant. Il faut compter environ 100 à 150 euros par mètre linéaire, soit entre 3 000 et 7 000 euros pour une maison de 100m2.

Le seul inconvénient de la plinthe chauffante survient dans sa version électrique, qui peut parfois assécher un peu l’air.

Certains modèles premiers prix ne sont pas non plus incroyables en terme de solidité, et demanderont certaines précautions, comme par exemple de toujours laisser un ou deux centimètres entre la plinthe et les meubles.

Cliquez ici pour obtenir un devis